Étape 2: Contreventement en croix pour éviter le flambage des fermes


Au fur et à mesure qu'on installe les fermes, il faut appliquer un contreventement temporaire suffisant
pour tenir les fermes d'aplomb, bien alignées et bien fixées jusqu'à ce que le contreventement
permanent, le platelage ou le revêtement du toit soient installés. Le contreventement temporaire ne
devra pas utiliser du bois de moins de 38 × 89 mm et il devrait être aussi long que possible.
L'utilisation de pièces courtes destinées à maintenir l'écartement entre deux fermes ne constitue pas
un contreventement. Le contreventement temporaire devra être fixé par deux clous à tête double de
3½ po à chacune des intersections entre les éléments à contreventer. La pratique qui consiste à
enlever une partie du contreventement afin d'ajuster l'espacement des fermes au fur et à mesure
qu'on pose le revêtement, peut entraîner la chute des fermes si on enlève une connexion essentielle,
au mauvais moment. C'est pourquoi on devra conserver l'espacement exact des fermes à mesure
qu'on pose le contreventement temporaire. On devra installer le contreventement en croix aussitôt
que les premières fermes sont en place, dans le plan vertical, entre les fermes, de même qu'avec les
contreventements latéraux continus qui sont fixés aux membrures supérieures (chevron) et
inférieures afin d'éviter le flambement des fermes.